Andorre a comme futur projet l’ouverture de son propre aéroport

Andorre a comme futur projet l’ouverture de son propre aéroport

Le 19 juin, la Chambre de commerce d’Andorre présentera dans une loi publique l’étude de faisabilité et son rapport, concernant la construction d’un aéroport sur le territoire andorran. Actuellement, pour voyager jusqu’à Andorre ou pour quitter la Principauté en avion, les aéroports les plus proches sont les suivants :

Les aéroports de plus grande capacité sont ceux de Barcelone et de Toulouse.

L’une des raisons pour lesquelles la Principauté n’a pas son propre aéroport est liée à l’altitude à laquelle elle est située ; les Pyrénées compliquent les manœuvres des pilotes, même s’il faut également souligner son espace géographique restreint. Cependant, un rapport d’une entreprise française indique qu’il est tout à fait possible de construire un aéroport capable de faire atterrir des avions plus gros que l’aéroport de Leida. Il serait situé entre Bordes d’Envalira et Grau Roig et la piste d’atterrissage serait plus grande que celle de l’aéroport de La Seu d’Urgell (qui s’appelle « Andorra – La Seu d’Urgell » et se trouve à quelques kilomètres d’Andorre).

Ce n’est pas la première fois que la Chambre de commerce andorrane demande une étude de faisabilité pour un aéroport (6 études ont été demandées au cours des 17 dernières années). Cela témoigne de l’importance qu’ils attachent à ce projet, puisqu’ils considèrent essentiel que l’économie d’Andorre se diversifie et se développe. En outre, la Chambre de commerce jouera un rôle important car elle pourrait être responsable ou faire partie de la gestion de l’aéroport.

Une partie des études de faisabilité inclut l’impact sur l’environnement et donne des résultats positifs. Les travaux pourraient être divisés en deux parties, l’infrastructure initiale se situant autour de 200 millions d’euros. Par la suite, avec un investissement similaire au premier et une fois le volume d’activité ayant augmenté après quelques années, les installations aéroportuaires pourraient être terminées.

C’est un projet qui stimulera le développement de l’économie andorrane et permettra un accès direct à de nombreuses régions du monde. Cela aura également un effet positif sur les habitants de la Principauté puisqu’ils pourront bénéficier d’une infrastructure similaire à celle d’autres pays européens.