Résidence active – permis de travail et de séjour pour les créateurs d’entreprise et actionnaires

La meilleure option de résidence pour les chefs d’entreprises en Andorre consiste à demander un permis de résidence et travail pour travailleur indépendant (« compte propi ») destiné aux indépendants, chefs d’entreprise et actionnaires.

Il est délivré en cas de création d’entreprise en Andorre, d’acquisition d’une entreprise ou de participation dans une entreprise locale. Un étranger peut créer sa propre activité ou acquérir plus de 20 % d’une entreprise existante, ce qui lui permettra d’être éligible à un permis de travail et de séjour pour travailleur indépendant. Le demandeur de permis doit également être directeur de l’entreprise ou siéger au Conseil d’Administration.
En tant que directeur de votre propre entreprise, vous obtiendrez la résidence active immédiatement après avoir créé votre société. Celle-ci devra avoir une activité commerciale définie (prestation de services, commerce, etc.) et vous devez posséder au moins 21 % des parts de l’entreprise. En plus de cela, vous devrez cotiser à la sécurité sociale andorrane (CASS) en tant qu’entrepreneur indépendant. Cela vous permettra d’avoir une sécurité sociale valide en Andorre (assurance maladie et retraite).
La résidence active pour travailleur indépendant est destinée aux personnes qui prévoient de travailler activement en Andorre à leur compte et d’y passer au moins 183 jours par an (hors vacances et voyages d’affaires). Vous devez aussi verser une caution/dépôt de garantie de 15 000 € à l’organisme gouvernemental de régulation/autorité financière (AFA).

Prérequis spécifiques pour obtenir la résidence active pour travailleur indépendant

• Une résidence permanente en Andorre (plus de 183 jours par an qui peuvent être interrompus par des voyages d’affaires et des vacances)
• Contribution au système de sécurité sociale andorran d’environ 430 € par mois (droit d’accès au système de santé andorran, français et espagnol)
• Établissement ou acquisition d’une entreprise locale (parts équivalentes à minimum 20 %)
• Laisser une caution/dépôt de garantie de 15 000 € à l’organisme gouvernemental de régulation/autorité financière (AFA)
• Siéger au Conseil d’Administration de l’entreprise