Andorre avance avec de nouveaux accords contre la double imposition


Andorre continue de travailler sur les questions de politique étrangère avec de nouvelles conventions fiscales pour éviter la double imposition. La ministre andorrane des Affaires étrangères, Maria Ubach, a indiqué que les prochains accords à signer seraient avec les Pays-Bas, la Belgique et la Hongrie. Actuellement, la Principauté d’Andorre a signé des accords pour éviter la double imposition avec les pays suivants : France, Espagne, Portugal, Luxembourg, Liechtenstein, Malte, Émirats Arabes Unis et Chypre.

Les négociations sont bien avancées et les accords auraient déjà été signés si le COVID-19 n’était pas apparu. Toutefois, ils devraient se conclure cette année, a fait savoir la ministre le 10 septembre lorsqu’elle a présenté le rapport annuel d’Andorre sur l’action étrangère pour 2019.

La signature de ces nouveaux accords était à prévoir prochainement, puisque les échanges avec la Belgique et les Pays-Bas ont commencé il y a près de 3 ans et le dernier contact avec la Hongrie a eu lieu en février de cette année. Ces nouveaux accords ouvriront un important échange commercial entre Andorre et ces pays, favorisant le transit des marchandises et des services.

D’un autre côté, la ministre a indiqué que l’accord avec l’Allemagne coûte plus cher, car cette dernière considère que l’activité économique entre les deux pays ne justifie pas cet accord. Cependant, la ministre insiste sur le fait qu’un accord avec l’Allemagne serait positif pour la politique étrangère andorrane. Elle a également indiqué que bientôt, autour de janvier 2021, les négociations avec l’Italie pourraient commencer et que des discussions avec l’Autriche pourraient également être entamées.